Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités

L'actualité en détail

Les flux rss du siteImprimer la page

Le fourrage manque …l’ensilage de céréales, une solution

L’ensilage de céréales constitue la première sécurité pour nourrir le troupeau dès le mois de juillet.

FAITES LE POINT SUR VOS STOCKS FOURRAGERS

A cette époque, il est intéressant de réaliser un point sur les stocks fourragers et les besoins du troupeau jusqu’à la prochaine récolte du maïs. En fonction de votre surface disponible en herbe pâturée pour les vaches laitières, il faut envisager de mi juin à fin septembre au minimum :

Surface Pâturée / VL< 5 ares        10 ares        15 à 20 ares     25 ares
Kg MS / VL mi juin à fin septembre  1650 kg1400 kg1200 kg1000 kg

A cela s’ajoutent les besoins pour les animaux qui ne sont pas sortis à l’herbe : taurillon = 250 kg MS/mois, génisse 12 mois = 200 kg MS/mois, veau = 100 kg MS/mois. Les stocks fourragers peuvent être évalués sur la base de 230 kg de MS par m3 de maïs, 200 kg de MS par m3 de pulpes surpressées ou ensilage d’herbe, 220 kg MS par boule d’enrubannage, 250 à 300 kg MS par boule de foin. Si le déficit est peu important, moins de 10-15 t MS, l’achat de fourrages à l’extérieur (enrubannage) ou de co-produits peut combler ce manque de fourrages. La distribution d’une ration sèche aux génisses, paille et concentrés fermiers, peut également être envisagée afin de réserver le maïs fourrage aux vaches. Au delà de ce déficit, il sera difficile de se passer de fourrages grossiers dans la ration.Evaluez la surface de céréales à ensiler sur une base de 9 à 11 t MS par ha (150 à 180 kg MS par m3). 

 

REUSSIR L’ENSILAGE DE CEREALES IMMATURES

La récolte intervient au stade grain « fin laiteux - début pâteux » soit environ 30 à 40 jours après la floraison soit 3 semaines à un mois avant la date présumée de la récolte en grain. Un bon repère : le grain doit s’écraser facilement et la plante commence à jaunir. La paille est encore verte autour des nœuds. On recherche un taux de MS d’environ 30 à 35 %. A ce stade, une surveillance quotidienne est conseillée car l’évolution de la teneur en MS est très rapide (jusqu’à 1 à 2 points par jour avec des températures élevées) et ne laisse qu’une fenêtre de récolte très étroite, de moins d’une semaine. Au delà, la conservation devient plus difficile (tiges creuses et lignifiées) et l’ingestion diminue. Le recours à un conservateur est conseillé au-delà de 35-40 % MS. Afin de limiter les pertes à la récolte, l’utilisation d’une ensileuse équipée d’une barre de coupe est le matériel le plus approprié. La récolte est envisageable également avec une coupe Kemper (sauf en cas de verse) ou une fauche suivie d’un ramassage au pick-up (pertes plus importantes).

Pour réussir un ensilage de céréales, il faut :

  • Eviter tout traitement fongicide sur la culture au moins 3 semaines avant la récolte et 4 à 5 semaines pour un traitement insecticide
  • Préférer les blés non barbus, moins irritants pour le tube digestif. Dans le cas contraire, ensiler plutôt à 25–30 % MS.
  • Récolter en coupe fine directe à l’ensileuse. Veillez à obtenir un hachage fin (brins entre 1 à 2 cm).
  • Tasser très soigneusement. Ajouter 2.5 à 3 kg de sel au m²en surface (sur les 20 à 25 derniers cm)
  • Limiter la largeur du silo et la hauteur du tas à 1,50 m maxi car le front d’attaque doit avancer au minimum de 20 cm/jour en période chaude pour limiter le développement des moisissures.
  • Une couverture immédiate du silo et un bon chargement de la bâche restent des mesures indispensables.
  • Récolter plutôt trop tôt que trop tard.

Les céréales immatures peuvent également être enrubannées en visant un taux de MS plus élevé que pour l’ensilage, de l’ordre de 50%.

VALORISATION PAR LES ANIMAUX

La valeur alimentaire dépend essentiellement de la teneur en grains. La valeur énergétique valorisée est 25 à 30 % inférieure à celle d’un ensilage de maïs : proche de 0,70 UFL/kg MS (variable selon le rapport paille/grain) pour un rendement en grain de 80 qx et une hauteur de coupe de 10 à 15 cm. La valeur azotée est de l’ordre de 60 g PDI/ kg MS. L’ensilage de céréales immatures peut être distribué comme fourrage principal à des animaux à besoins limités afin de réserver prioritairement le mais fourrage aux vaches laitières. 

  • Ration Vache Tarie : 8 à 10 kg MS ensilage céréales selon état corporel. Paille à volonté
  • Pour les bovins viande, retenez cette équivalence simple : ensilage de blé + 1,5 kg de concentré énergétique = ensilage de maïs. 

Pour ne pas pénaliser les performances des vaches laitières, l’idéal est de ne pas dépasser plus d’un tiers de la ration fourragère avec l’ensilage de céréales soit environ 15 à 20 kg bruts par jour. En plat unique, les performances sont proches d’un ensilage d’herbe et plus faibles que le maïs fourrage (-2 à -3 kg de lait avec taux plus élevés). La plus faible digestibilité, comparée au maïs, nécessite un complément énergétique (type pulpes sèches).

IMPLANTER UNE DEROBEE APRES L’ENSILAGE DE CEREALES

L’implantation d’une culture dérobée après céréales est une solution. Profiter de l’humidité résiduelle en la semant dés le lendemain de l’ensilage. Le choix de l’espèce se fera selon la date souhaitée de récolte (automne ou printemps).Il est important de semer le plus tôt possible pour garantir une production de MS à l’ha. 

 

Vous souhaitez récolterEn Automne (Sept – Oct)Au Printemps (Avril)
Vous devez semer  avant le 15 Aoûtdu 15 Août au 15 septembre
CéréalesAvoine de printemps (80kg) ou Avoine diploïde - du Brésil – (60 - 70 kg)                 Seigle (80 à 100 kg)
Avoine d’hiver (80 kg)
Triticale (80 à 100 kg)
Graminées fourragères (seules)Ray Grass d’Italie Alternatif (25 kg)

Ray Grass Italie non Alternatif (25 kg)

Ray Grass Hybride (25 kg)

Légumineuses en association 

d’une céréale ou graminée

Trèfle Alexandrie (10 kg en mélange) Trèfle Violet ou Trèfle Incarnat (10 kg en mélange)
CrucifèresColza fourrager (10 kg)
Chou Fourrager (3 kg à 45-60 cm)

Information: Pierrick BOULAN, conseiller Productions animales et fourrages au 06 84 57 93 39